La Chemise, making of

 In couture

Je suis très heureuse de vous parler un peu plus de ce dernier Basique d’Emilie, La Chemise. Je vous parle de l’origine de cette collection et de ma façon de travailler.

Un petit Making off qui permet de mieux appréhender le travail de modélisme, d’écriture et de création qui se cache derrière 48 pages de papier et une planche patron.

La Collection Les Basiques d’Emilie

L’idée des Basiques d’Émilie est née alors que je venais juste de terminer Coudre Initiation et Perfectionnement aux Editions La Plage. Je ne trouvais pas de patrons basiques, intemporels et rapides à coudre. J’ai soumis l’idée à mon éditrice, et elle a tout de suite été enthousiaste.

La chemise Les basiques d'Emilie

Nous sommes parties sur plusieurs pièces du vestiaire féminin, et la chemise était en tête de liste. Suivaient la robe raglan et le pantalon tailleur et le petit cardigan. Ce sont ces trois premiers qui verront d’abord le jour, puis vont suivre la robe Glamour avec Marianne De Windt, et la Happy Tunique. Deux ans de pause (sauf si on compte les dessins techniques réalisés pour les Basiques de Carmen), et voici La Chemise.

Le projet était initialement un gros livre avec plusieurs patrons. Mon éditrice a finalement souhaité découper ce gros projet en plusieurs petits. J’ai travaillé sur le sommaire, Aurélie (de Fil Etik) a apporté l’idée du packaging cartonné. La collection Les Basiques d’Émilie voyait le jour.

La chemise Les basiques d'Emilie

Aujourd’hui je suis fière de vous présenter le dernier de la série. Je suis heureuse d’être allée au bout de mon idée, d’avoir créé cette collection de patron simple à coudre, accessible aux débutantes, mais qui savent aussi plaire aux couturières expérimentées qui souhaitent des modèles rapides à coudre pour le vestiaire quotidien. Des patrons versatiles, qui se prêtent à de nombreux tissus, accompagnent chaque saison et constituent des pièces incontournables d’une garde-robe durable.

Des Patrons pour une couture engagée

Parce que pour moi ce projet était indissociable de mon engagement de tous les jours pour une consommation réfléchie, pour une création et une couture engagée.

Vous ne trouverez pas de froufrous chez moi. Des lignes simples, des pas à pas détaillés et des petites astuces héritées de mes années de couture. Je conçois ces patrons en pensant à vous, j’écris ces livres pour vous, en espérant qu’ils vous plairont.

Je pars toujours d’une envie personnelle. Ce que j’aime porter au quotidien, les pièces que je sors du placard sans réfléchir et s’associent sans effort aux autres déjà cousues.

La robe Raglan (je vous rappelle la vidéo gratuite sur le site d’Artesane pour vous accompagner sans sa réalisation) était pour moi indissociable du Petit cardigan, comme il l’était du pantalon tailleur. J’aime être bien habillée, mais avec des modèles simples aux lignes épurées. J’aime les belles matières et je crois qu’elles sublimeront toujours le patron le plus simple.

La chemise Les basiques d'Emilie

En matière de création comme dans la vie, j’ai appris à faire confiance à ma première impression, à mon premier ressenti. Pour la chemise, j’ai conservé depuis très longtemps, dans l’un de mes cahiers d’inspirations, une photo d’un magazine féminin (je ne me souviens plus lequel) sur laquelle une femme porte une chemise blanche très simple sur une grande jupe à plis imprimés. La seule fantaisie de cette chemise blanche : le dessous de col et les doublures de poignets étaient roses.

Comme souvent avec les vêtements, cette chemise est restée dans un coin de ma tête et à chaque fois que je pensais à un patron de chemise, c’était l’image de celle-ci qui s’imposait à moi. (Lorsque je faisais encore les magasins pour me vêtir, il suffisait que je tombe sur une pièce qui me plaisait, et ce n’était pas une autre, toujours cette première impression…)

Le Modélisme

Le plus dur ensuite, c’est de passer de l’image mentale au patron. Je n’ai pas confiance en moi. C’est comme ça. J’essaie de me soigner, mais c’est un long chemin. Du coup, le premier trait de règle ou de perroquet me demande toujours un effort énorme, car j’ai peur de ne pas y arriver.

En général, je patronne sur plusieurs jours d’affilée, pendant des vacances scolaires durant lesquelles mes parents gardent les enfants. Je m’enferme entre ma table de travail et la piqueuse plate et je travaille sans relâche jusqu’à ce que la toile me convienne à 100 %. Je suis endurante. Mais pendant ces jours, je peux être carrément insupportable tellement je doute, je me trouve nulle et incapable. Je me dis que je devrais faire autre chose. Je pleure et puis à un moment donné, au bout de la xième toile, j’y suis, je tiens le patron exact de ce que j’avais en tête.

La chemise Les basiques d'Emilie

Après il faut passer à la gamme de montage. Un travail de titan pendant lequel je pense à vous, à toutes les petites astuces qui pourraient vous servir, à telle ou telle façon de faire qui seraient plus simple qu’une autre. Je tourne tout ça dans ma tête en boucle, le jour et la nuit, en allant chercher les enfants à l’école et en cuisinant. Je ne suis pas tranquille tant que ce n’est pas posé, rédigé, dessiné.

Pendant ce laps de temps, le patron est en gradation auprès de Françoise Chappe, avec qui je travaille depuis le tout début des Basiques.

Vient ensuite le moment d’envoyer le manuscrit à mon éditrice. Puis la maquette et la relecture. Sans oublier les photos. Et vous avez vu, cette fois, c’est moi qui prends la pause. Une chouette expérience grâce à Mélanie Brodeur (Mélanie est entrepreneure-salariées avec moi chez Coodyssée) qui m’a tout de suite mise à l’aise et fait rire. Merci Mélanie !

Ces Basiques d’Émilie, c’est un énorme investissement en temps et en énergie, car je le fais en plus de mon activité d’entrepreneur-salariée. Je le fais avec beaucoup de plaisir et d’engagement.

J’espère que ce dernier livre vous plaira, je l’ai fait pour vous.

La Chemise a eu une sortie un peu étrange, en plein début de confinement général, le 18 mars 2020. Si vous ne le trouvez pas en librairie, n’hésitez pas à le commander. Vous pouvez aussi passer par le site de mon éditeur.

Vous pouvez partager vos créations avec les hashtags suivants :
#mapolloche #lachemise #lesbasiquesdemilie

J’ai hâte de voir vos créations !

Recommended Posts
Showing 6 comments
  • Claire
    Répondre

    Très belle présentation, on ressent tout ce travail, cette passion, l’engagement et l’amour que vous mettez à l’ouvrage.
    Bravo !
    La chemise n’est pas une pièce de ma garde-robe, je ne sais pas si cela me va ni comment la porter mais ça viendra peut-être.
    Cependant j’adore la robe Glamour et les variations de la robe raglan.
    Encore bravo.
    Belle journée.

    • emilie
      Répondre

      Merci pour votre message, Claire.
      Je ne mets pas non plus de chemise tous les jours, mais c’est une pièce que j’aime beaucoup.
      J’ai hâte de voir vos versions de la robe Glamour et de la Robe Raglan.
      merci encore,
      à bientôt
      emilie

  • Solenne
    Répondre

    Le “gros coudre” (j’aime tellement ce surnom que je t’ai entendue lui donner sur Instagram) m’a été d’une aide précieuse quand j’ai passé le CAP MMVF l’année dernière, et le pantalon tailleur a été mon premier pantalon.
    J’aime tes pièces parce qu’elle sont simples et sans froufrou mais très élégantes. J’aime tes articles et tes livres parce qu’ils sont d’une grande clarté.
    Dès que je pourrais, j’achèterais le patron de la chemise, parce que c’est une pièce que j’aime porter, et je viens de réaliser que la robe raglan est la petite robe simple qui serait parfaite pour moi et qui me manque. Le petit cardigan ira parfaitement avec tout ça. Toutes ces pièces me ressemblent beaucoup.
    Et ce que tu décris dans ton article me ressemble beaucoup aussi. Les doutes permanents, l’acharnement, la piètre image de soi qu’on peut parfois avoir dans ces moments là, les larmes aussi, parfois. Merci d’oser écrire tout cela et de nous livrer l’envers du décor.
    Bravo pour tout ce travail, je suis très admirative.

    • emilie
      Répondre

      Merci mille fois Solenne, pour ces mots qui me touchent énormément. Tu as saisi exactement ce que j’essaie de créer, et l’esprit dans lequel je le fais.
      Je suis heureuse que la robe Raglan ait trouvé une place dans ton vestiaire, et j’espère que le Petit Cardigan et la Chemise te plairont.
      Merci encore, et au plaisir d’échanger avec toi,
      emilie

  • Véronique
    Répondre

    Bon matin Emilie,
    je t’ai rencontrée la première fois à La Grande Mercerie (il y a 3 ou 4 ans… le temps file si vite), j’ai commencé avec le Petit Cardigan, puis la Happy Tunique, j’ai découpé le pantalon, et j’ai encore sous le coude la robe raglan. Coudre est mon livre de référence. Te dire si je suis une inconditionnelle de ton travail ! Tout y est si bien expliqué, les techniques que l’on ne connait pas sont accessibles à toutes et tous et les lignes proposées sont adaptées à toutes les morphologies. On sent comme tu peux penser à nous toutes lorsque tu crées tes modèles, alors c’est un immense merci !
    Véronique

    • emilie
      Répondre

      Bonjour Véronique,
      Merci infiniment pour ton message qui me fait très plaisir et me touche beaucoup. Je suis très heureuse que Coudre t’accompagne dans tes créations, et que les patrons te plaisent.
      C’est tellement encourageant d’avoir ces retours, c’est une très belle récompense face à aux heures de travail passées.
      Au plaisir de te revoir à la Grande Mercerie, et d’échanger avec toi.
      Merci encore
      Bon week-end,
      emilie

Leave a Comment

0

Tapez ce que vous recherchez et appuyez sur la touche Entrée

pochon coutures anglaisesLa chemise Les Basiques d'Emilie