Labels Textile

Le label textile, comme pour l’alimentation, est indispensable pour identifier les produits que vous souhaitez acheter.
Ces certifications garanties par labels textiles offrent aux consommateurs l’assurance d’acheter un produit qui répond au norme du référentiel qui les garantit.

GOTS

Le plus exigeant est le label GOTS pour Global Organic Textile Standard. Fondé en 2006, il garantit la qualité biologique du textile, de la fibre au consommateur final sans oublier le droit des travailleurs, le respect des critères sociaux et environnementaux sur toute la chaîne de production jusqu’au consommateur final. Il offre un gage de traçabilité et de qualité au produit labellisé, que ce soit un textile à coudre ou un produit manufacturé.
L’acronyme signifie Global Organic Textil Standard. Créé sous l’impulsion de plusieurs associations du textile (allemande, anglaise, américaine et japonaise), le référentiel GOTS garantit la qualité biologique des textiles, depuis la matière première récoltée jusqu’à l’étiquetage pour informer le consommateur final, en passant par la fabrication au regard de sa responsabilité sociale et environnementale. Le référentiel garantit deux niveaux de certification, c’est-à-dire que vous pourrez trouver deux appellations sur les étiquettes qui mentionnent le label GOTS.

Les niveaux de labellisation GOTS

Textiles biologiques :
95 % de fibres biologiques certifiées
5 % de fibres artificielles ou synthétiques

Textiles composés de 70 % de fibres biologiques
70 % de fibres biologiques certifiées
30 % de fibres non bios avec un maximum de 10 % de fibres synthétiques, qui monte à 25 % pour les chaussettes, caleçons longs e vêtements de sport, si les matières premières utilisées ne sont ni certifiées d’origine biologique, ni issues d’un programme de gestion durable de la forêt ou recyclées.

logo-Gots
Détour par les matières

Donc pour qu’un tissu soit labellisé GOTS, il faut un pourcentage minimum de fibres certifiées biologiques. Il garantit l’interdiction de l’usage de nombreuses substances chimiques. Le référentiel GOTS assure également plusieurs paramètres techniques de qualité et durabilité du tissu.

Les garanties de résistances

Ces propriétés sont validées par des certifications aux normes ISO.
Ce qui m’amène à répondre à la question que vous vous posez sûrement :  « les tissus bios sont-ils de meilleure qualité ? »
Avec ces garanties qu’offre le référentiel GOTS, on obtient effectivement des tissus qui résistent mieux dans le temps, à leurs usage et à l’entretien. Mais le label GOTS ne se préoccupe pas uniquement des fibres, et c’est ce qui en fait aujourd’hui le plus exigeant. Sont également pris en compte les critères sociaux et environnementaux des entreprises qu’il labellise.

Les critères sociaux du label GOTS

GOTS : un label textile solide

En plus de ces critères stricts pour la fabrication, les entreprises doivent respecter des critères sociaux fixés par l’OIT (Organisation Internationale du Travail). Les travailleurs doivent avoir la liberté de se constituer en syndicat, la liberté d’entamer des négociations collectives. Ils doivent avoir des conditions de travail sûres, à partir d’un âge minimum (le travail des enfants est évidemment proscrit).

Tous ces critères sont audités au moins une fois par an par un certificateur qui vient valider la conformité avec les exigences du référentiel au sein de l’entreprise. Il y a des marges de tolérances pour les petits revendeurs, du moment que le client peut lire l’étiquette du bolt sur lequel figure le logo GOTS. De même pour les merceries en ligne qui doivent pouvoir fournir aux clients le certificat du fabricant.

N’oublions pas que la certification représente un coût non négligeable pour les entreprises (jusqu’à plusieurs milliers d’euros par an par entreprise).

Très solide, le label GOTS certifie chaque maillon de la chaîne sur son respect du référentiel. La marchandise, qui circule d’un maillon à l’autre pendant le processus de fabrication du tissu peut également faire l’objet d’une demande de certification appelée « transaction certificate », qui garantit que tel tissu provient bien d’un fournisseur identifié par la base de données GOTS. Ce qu’il faut retenir, c’est que lorsque vous achetez un tissu labellisé GOTS, vous achetez un tissu qui garantit une chaîne complète, de la fleur de coton à votre revendeur.

Sweat Amélie

Label textile : Oeko-Tex

Créé en 1990 par une association internationale, le label œko-Tex Standard 100 s’intéressent plus particulièrement aux produits chimiques utilisés pendant la production de la matière textile, qu’elle soit brute, intermédiaire ou finie.

Il a été créé pour répondre aux inquiétudes des consommateurs face aux produits chimiques utilisés dans la fabrication textile. Ce label contrôlait initialement les substances utilisées à toutes les étapes du traitement d’une matière textile, qu’elle soit brute, intermédiaire ou finie (fils, tissus, articles manufacturés).

Aujourd’hui le label exige que les fibres employées pour fabriquer les vêtements respectent l’environnement (gestion des eaux usées).
Le label met en place des tests sur la teneur en produits chimiques identifiés comme nocifs, et interdit l’usage de colorants dangereux.
On trouve ce label sur des produits manufacturés comme
des t-shirts, pantalons, sous-vêtements et vêtements pour enfants,
sur des articles de linge de maison et sur des tissus.

Le label oeko-tex est aujourd’hui décliné en trois catégories.

oekotex-logo

Label textile : Eco-label européen

L’Ecolabel européen a été créé en 1992 par la commission européenne. Créé en 1992 par la commission européenne, il garantit le respect
de l’environnement du vêtement tout au long du cycle de vie pour
les vêtements en fibres naturelles ou synthétiques.

Le label garantit la limitation de certains produits chimiques lors
de la fabrication
, l’interdiction de l’utilisation de métaux lourds,
de pigments à base de plomb ou de colorants nocifs, et enfin la
résistance des couleurs au lavage et à la transpiration.
L’Ecolabel européen garantit un minimum de 10 % de fibres de
coton issues de l’agriculture biologique
, un minimum de fibres
recyclées dans les fibres synthétiques. Il garantit également des
critères environnementaux (consommation d’eau et d’énergie limitées) ainsi que des critères sociaux.

logo-ma-polloche

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleur expérience